Du nouveau-né-dans-une- étable au père Noël

L’appât du gain, l’injonction du chiffre et de la productivité ont eu raison de la naissance du Fils de l’homme.

Le récit scandaleux de la naissance de Jésus est devenu un cas d’école sur la manière que nous avons de réécrire l’histoire dans le but de l’accommoder à l’économie.

Pour ce qui en est de la naissance misérable de Jésus, l’intellectualisation de sa naissance virginale, de l’accomplissement de la prophétie et la sentimentalité dans laquelle beignent nos crèches de Noël ont fait le job.  

Nous avons sauté à pieds joints sur une des phrases les plus ignorées du récit de l’évangéliste Luc : « Elle mit au monde son fils premier-né, l’enveloppa de bandes de tissu, et le coucha dans une mangeoire pour animaux, car il n’y avait pas de place pour eux dans l’auberge » (Luc 2:7).

Jésus est né dans une mangeoire pour animaux, autant dire qu’il fut dès le départ un refoulé.  L’Incarné, le Messie, le Seigneur émerge de la marginalité, en tant que dépossédé, banni et proscrit aux marges de la société.  

Comment s’étonner que les bergers soient « émerveillés ». L’émerveillement c’est la posture de Marie qui est confirmée dans son sentiment que ce trésor ne consiste pas à piller une planète qui ne nous appartient pas.  

Le trésor amené par ce nouveau-né c’est le ferment de la justice, de l’équité et de la paix. 

Ceux qui opèrent dans ce monde par la force ne reconnaîtront jamais le Messie, maintenant ou dans les temps à venir. Leur mode de vie est marqué par la maîtrise des pouvoirs du monde. 

Le prophète nous l’annonce : *…leurs bottes de combat seront brûlées au feu que rien n’épuise. » (Esaïe 9:5).

Ceux qui suivent le Messie rompent la servitude des opprimés. C’est dans la libération de ceux autrefois emprisonnés par ce monde que le Christ nous reconnait comme son propre trésor.

Richard Falo, inspiré et reconnaissant envers B. Wrencher pasteur de l’église méthodiste unie de Blackburn’s Chapeland à Todd, Caroline du Nord.

Photo de LuAnn Hunt sur Unsplash

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :