Sel de la terre, lumière du monde

« C’est vous le sel de la terre… c’est vous la lumière du monde… » Matthieu 5: 13-16

J’ai la chance d’avoir un jardin sur lequel donne la fenêtre de ma chambre à coucher. En été la verdure constitue un rideau qui me protège des lumières de la rue. En hiver, les arbres ayant perdu leur feuilles, je vois depuis mon lit la petite lumière d’un candélabre de la rue qui se faufile juste entre les lames du store. 

Quand j’ai des difficultés à m’endormir cette toute petite lueur devient envahissante. Bien que mes yeux soient fermés je la sens, je sais qu’elle est là , elle m’obsède et ce peu de lumière me maintient éveillé.  

En lisant ce texte : « Vous êtes la lumière du monde » je me suis dit qu’un tout petit peu de lumière pouvait, en effet, avoir des effets inattendus et gâcher beaucoup d’obscurité. 

Longtemps avant qu’on ne nous parle de rayons laser, Jésus parlait déjà de la puissance de la lumière. La lumière quand elle est concentrée se transforme en rayon laser. On sait aujourd’hui produire des lasers d’une puissance un million de fois plus grande qu’une centrale nucléaire. On parle de pétawats, un niveau qui permet l’usinage du diamant et de détruire des débris orbitaux. Avant qu’on invente la physique de la lumière Jésus disait aux disciples que leurs actions pouvaient avoir des effets bien plus importants que tout ce qu’ils pouvaient imaginer. Certaines actions faites au nom du Christ ont une puissance et une portée insoupçonnées, comme celle d’une particule de lumière.  

Les effets de la prière comme ceux d’une action bonne faite au nom du Christ peuvent voyager bien plus loin que nous l’imaginons.   

Bien avant qu’on ne parle de chimie Jésus annonce aux disciples : « C’est vous le sel de la terre… »

Pourquoi avoir comparé les disciples à du sel ? C’est peut-être une manière de leur dire que pour espérer changer la société ils devront rester unis comme le fait un cristaux de sel. Le sel est un composé chimique qui illustre dans sa composition le fait qu’on peut être très différent sans pour autant avoir à se séparer. Un grain de sel, grâce à la liaison entre les ions positifs de sodium et ceux négatifs du chlorure reste entier. 

Jésus dit aux disciples que bien qu’ils ne soient que de petites gens bien ordinaires, leurs actes peuvent préserver l’unité d’une société toujours au risque de l’éclatement. 

Ils sont peu nombreux mais capables de changer la saveur de toute une population en créant du lien, comme le sel le fait de par sa composition. 

« C’est vous le sel de la terre… c’est vous la lumière du monde. »

Remarquez que Jésus ne dit pas : « TU es la lumière du monde, mais VOUS êtes la lumière du monde, le sel de la terre » En les appelant ainsi il les rassemble en une communauté de foi. Le Christ en vivant par eux manifeste le projet de Dieu. Une intention de paix et de justice. Voilà le but, l’intention de la Loi que Jésus dit venir accomplir. Il ne parle pas ici de petites particules de lumière ou de grains de sel isolés. C’est en tant que communauté, groupe, paroisse, Eglise qu’ils sont sensés briller. 

Les hôpitaux sont certainement des lieux où s’exprime la compassion du Christ envers les malades. Mais les hôpitaux ne sont pas nés de la volonté d’un individu mais de la volonté de l’Église du Moyen Age qui accueillait les malades dans ses murs tout comme le Christ accueillait et soignait les malades. Les évêques employèrent dans leur églises des gens qui étaient les médecins de l’époque, faisant de leurs lieux de culte les premiers hôpitaux. Quand l’Église reste fidèle à la mission du Christ elle allège les souffrances du monde.

C’est le Christ qui rassemble les croyants. Certains sont comparables à des ions positifs, d’autres à des ions négatifs, nous n’avons pas tous la même opinion ni appartenance politique, mais c’est Jésus qui nous rassemble et pas nos opinions. 

Parfois nous pourrions nous dire que nous sommes bien peu nombreux et insignifiants comparés à ceux qui font l’actualité. 

Pourtant : « C’est vous la lumière du monde « dit Jésus. Il faut croire qu’il suffit d’un tout petit peu de lumière pour gâcher beaucoup d’obscurité.

Richard Falo

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s